Stages de Séquestration à Paris  

          Stages de séquestration orchestrés par Madame          

    Geôle Parisienne 


Moi forçat favori, laissez-moi vous conter Madame…


La magie de Madame la Geôlière

Madame domine son sujet pendant ses stages de séquestration. Elle joue et ne joue pas. Son jeu n’est pas imitation. Il est initiation, mais aussi origine, puis encore la réalité. La réalité ludique des relations de pouvoir. La possession est le domaine de Madame. L’enfermement son élément. On va à elle comme on retourne à la source.

 Ce sont les limites qui déterminent la nature ludique de l’activité carcérale de Madame, mais son contenu a tout le sérieux du réel. C’est en partie pourquoi, pour le claustrophile, devenir son captif est une expérience incomparable.

 

Le style de Madame

Je ne tenterai pas de résumer le style de Madame. Un style ne se résume pas. L’approcher est la seule manière de connaître son style. Et puisque l’approcher, c’est se soumettre à elle, connaître son style signifie devenir toile sous ses pinceaux, argile sous ses couteaux de sculptrice. C’est voir celui-ci s’imprimer dans ma chair tandis qu’elle me lie corps et âme. C’est accueillir Madame au plus intime et en être transformé, puis renaître à la vie. Car Madame ne reproduit pas des stéréotypes. Elle crée du neuf – origine et fin de son art – dans la chrysalide du cachot.

Ma reine construit avec patience une œuvre autour de la réclusion et du confinement.  Madame est l’incarnation du secret, la manifestation du mystère, sans lesquels la vérité nous resterait inaccessible. Car toute vérité aime à se cacher.

 

Distance et proximité

Distante, elle me décerne tous les attributs d’un jouet et m’en affuble. Elle exerce son arbitraire et son bon plaisir jusqu’à faire de moi ce qu’elle veut, jusqu’à obtenir une totale absence de résistance de ma part, jusqu’à disposer de ma personne, libre de me traiter comme une marionnette par toutes les fibres de son inspiration.

Là, je me sais sa chose fascinée. Je sais que je suis en son pouvoir, que malgré tous mes efforts et mon zèle, je reste le prisonnier de sa surpuissance, éternellement en retard sur elle d’un désir, et conscient, pour cette raison, de ma foncière infériorité et que tout ce qui vient d’elle – douleur comme volupté – est un don non dû.

Immergée avec son captif dans le jeu qui nous entraîne et nous ensorcèle, elle jouit pleinement de sa propre magie.

Reprenant sa distance souveraine par rapport à son prisonnier, qu’elle consent à détenir bien qu’elle n’ait nul besoin de lui, bien qu’il ne soit qu’un simple passe-temps, une « amusette » dans sa vie infiniment belle, mystérieuse et riche, elle lit dans ses yeux l’enchantement retrouvé par la (dé)possession.

 

Entrez dans son mystère

Puisse le forçat respirer le parfum trouble qui émane de Madame et se laisser pénétrer par l’aura de son mystère, car c’est ainsi que l’on y entre. Mais aussi, puisse-t-il, enfin, à l’instar des deux protagonistes de ces poèmes, embrasser d’un même regard l’ombre et la lumière, et devenir, pour un instant, vérité…

 

Et maintenant faisons place à Madame…

 

Bonjour, 

Je ne suis pas une Maîtresse Dominatrice BDSM comme les autres.

Premièrement je ne suis pas une professionnelle,

mais je suis une amatrice,

ce qui me permet d’être plus abordable. De plus,

je trouve mon plaisir seulement, et je dis bien seulement, en

séquestrant mon hôte, donc pas de Séances de Domination classiques

mais plutôt et Seulement des Sessions et Stages de Séquestration mêlées au SM.

 

Portrait au miroir :

Je me fais appeler MADAME

Je suis une redoutable Geôlière en quête de pouvoir,

donc je pratique les stages de séquestration et le bondage.

Ce que j’aime, c’est qu’on m’appartienne.

L’idée d’avoir une emprise totale sur mes sujets m’exalte, je tire

plaisir dans la toute-puissance de posséder un otage, de savoir

qu’il est là, tapis dans l’ombre, sous mes contraintes et

mes attentes, désorienté, figé dans le temps et dans l’espace,

qu’il attend, impatient de goûter enfin à sa liberté.

J’adore avoir ce sentiment d’être la seule à décider, à savoir,

quand, où, comment s’achèvera cet entre-temps.

Lorsque, j’isole mon hôte, mon pouvoir est à son paroxysme,

j’exulte de ressentir sa dépendance, d’être la seule

personne au monde à disposer de sa liberté, d’avoir tout

pouvoir sur lui.

 

Comprenez-moi bien !

Revêtir le rôle de geôlière est un besoin vital que je cultive

avec aisance et complaisance depuis de nombreuses années.

Je m’émerveille de voir dans les yeux de mon prisonnier

cette lueur de supplication, ce sentiment d’effroi qui m’apporte

une satisfaction semblable à celle que je ressens lorsque je

gagne ma mise au Poker en bluffant mon adversaire.

Ce petit moment de privation ouvre les yeux sur la liberté.

Elle incite à vivre pleinement sa vie et d’assumer ses choix.

Chacun y trouve son compte, moi pour me combler et vous pour

supporter ce moment intense.

Imaginez un instant, vous entendez ma voix au téléphone,

vous donnant les instructions pour me rejoindre.

Une adresse, un lieu, puis une porte qui s’ouvre sur le début de

votre privation, comme une parenthèse dans l’inconnu.

Moi, je serai le guide, mais aussi l’entremetteuse, celle qui vous

fera découvrir le monde de la séquestration.

Durant cette initiation vous serez ma possession, mon amusette,

mon ravissement, mon prisonnier…

Je suis totalement dans mon rôle de geôlière, et vous,

Serez-vous capable d’endosser le rôle du captif ?

Si vous avez envie de vivre cette expérience,

contactez-moi dès à présent en vous rendant sur ma page Contact.

 

Avertissement sur mes stages de séquestration

Mes stages de séquestration sont strictement réservés à des hôtes

qui seraient des Prisonniers Volontaires !!!

Je n’accepte pas de passer par des intermédiaires

qui désireraient faire séquestrer une personne quelconque

par plaisir ou à des fins crapuleuses.

Paris le 08/25/2018

[wpseo_breadcrumb]