Prisonnier Matricule 24

Hier soir vous avez encore daigné vous occuper de moi qui ne suis qu’une petite merde, comme vous aimez à me le répéter lorsque je suis a votre merci.

A peine arrivé, j’étais déjà sous votre emprise, magnifique avec votre regard implacable, mélange de douceur et de froideur. Le stress monte peu à peu…

Assis par terre au bord du lit, les bras attachés écartés et les jambes pliées fixées vers l’arrière, Et une gifle magistrale sans prévenir!!! Pas de gant effectivement… Et vous me murmurez a l’oreille «j’aime bien cette position car à la longue, tu vas avoir très mal au dos 24». Et vous me laissez… Combien de temps suis-je resté comme ça? 30min? Plus? Difficile à dire… Heureusement vous êtes venu me rendre visite de temps en temps, parfois sans dire un mot, me donnant quelques coups de cravache, ou en m’insultant, me traitant de petite merde ou de salope…

Puis vous m’avez libéré, mais juste pour un instant, et les positions se sont «enchaînées» et j’attendais vos visites, pendant que vous vaquiez à vous occupations sans vous soucier du forçat qui croupissait dans votre geôle…

Je ne peux bien entendu pas tout raconter, mais juste 2 épisodes les plus marquants…

Attaché à 4 pattes, j’ai entendu votre cravache fendre l’air et s’abattre sur mes fesses… Heureusement que j’étais habillé. Mais quelques minutes plus tard, vous m’avez baissé pantalon et caleçon… Quelle honte!!! Et quelques fessées et martinet.

Plus tard sur le dos sur le lit, les jambes pliées au bord (pieds presque par terre) et le bras attachés croisés au niveau de mon visage a été la plus douloureuse de toutes. Je vous ai supplié dans ma tête de venir me libérer. Mais je ne voulais pas vous décevoir et j’ai tenu… Mais je pense que vous avez vu que je souffrais trop…

Pour terminer, sur le ventre, mains attachées dans le dos, reliées aux pieds. Position douloureuse où il est difficile de respirer.

Et vous avez fini par me libérer… Cette fois-ci encore je n’ai pas vu les 5h passer. Incroyable!!! J’avoue que j’ai déjà envie de revenir me soumettre à vos mains expertes. Difficile de comprendre pourquoi… Le besoin de lâcher prise, d’oublier le temps, de n’avoir plus qu’un seul objectif : tenir… Je ne sais pas. Durant ma séquestration je n’avais qu’une seule idée, arrêtez de souffrir, et à peine sorti de chez vous Madame, je n’ai eu qu’une envie : revenir. Ce que j’espère pouvoir faire prochainement.

Forçat Matricule 24.

 

Accueil » Prisonnier Matricule 24

enfermement.com : + 18 ans

Le caractère strictement BDSM de cet espace est réservé à un public majeur et averti, il est conforme à toutes les réglementations françaises. Vous devez être majeur pour entrer sur le site enfermement.com, le site explorant l’univers du bondage et de l’enfermement BDSM…

J’ai lu attentivement les paragraphes ci-dessus et je signe électroniquement mon accord avec ce qui précède en cliquant sur le bouton + de 18 ans.