Prisonnier matricule 26

Voici donc mon sentiment, j’ai été, et je suis numéro 26. J’ai adoré votre contact, dès le début, très encadrant, très rassurant. C’était une première fois pour moi sur ce type d’activité, et je doutais vraiment de ma capacité à tenir. Votre contact m’a tout de suite rassuré, j’ai sentis que vous étiez là pour m’accompagner à réussir ce moment. J’ai aimé toutes les positions, des plus confortables à celles plus douloureuses. Vous avez toujours été attentive et à l’écoute. Rapidement, il devient compliqué pour nous de savoir combien de temps est passé. J’ai vraiment apprécié, et j’ai adoré sentir les chaînes se refermer sur moi, m’emprisonnant, ne me laissant pas d’autre choix que d’être patient, et de m’abandonner à vos jeux. J’ai vraiment aimé le fait de me sentir humilié à essayer de retenir mon corps alors que j’ai adoré subir ces contraintes. Parfois le temps s’allonge, et je souhaitais votre retour avec votre cravache :-). J’ai aussi très apprécié l’attention que vous avez porté à ne pas me laisser de marques. J’espère que vous m’autoriserez à revenir dans quelques temps, j’espère que nous pourrons aller vers plus de contraintes, pas forcement, plus de douleurs, suivant vos choix, toujours dans ce mystère qui entoure vos séances. Merci beaucoup, je pense que c’est une réussite grâce à vous. Je n’ai vraiment pas vu passer ces 5 heures. Numéro 26 : Eric