Prisonnier matricule 66

2e rendez-vous avec madame, pour 8 heures cette fois. 8 heures 8 positions.

Arriver la porte s’entrouvre et j’ai le plaisir de revoir la beauté de Madame.
Je suis tout de suite mis en tenue de forçat, liens ou poignets et chevilles..

La première position fut la plus dur a tenir. Une fois attaché Madame me dit qu’elle allait manger et de ne pas la déranger.
Je ne sais pas combien de temps je suis rester dans cette position mais quand Madame décida de me changer de position je ne tenais plus, mon corps trembler dans tout les sens. La deuxième position allonger sur le dos, mains et jambes tendues, totalement vulnérable. Madame s’assied sur moi la sensation de sentir son short en cuir sur ma peau était sensationnelle, encore plus quand elle mit c’est 2 pieds sur mon visage. La troisième position sur le rebord du lit pieds dans le vide dos courber attacher par le coup à la barre du lit. La quatrième position débout face au mur, les fesses offertes aux fessées de Madame. La cinquième position allongée au sol pieds et mains attachés au lit, et je sers de repose pieds. La sixième position sur le ventre mains et pieds relier dans le dos, ça devait être très une position dure mais étrangement j’ai tenu, ce qui n’a pas plut à Madame. La septième position sur le rebord du lit genoux à terre bras tendus, fesses offertes. Après plusieurs fessées Madame décide de passer aux choses sérieuses, je fus vraiment surpris. Je n’aurais jamais pensé autant aimer ça, je pense que le savoir faire de Madame y est pour beaucoup. La huitième est dernière position furent de me tenir droits les genoux à terre, un objet à tenir en bouche. Cella peut paraître simple mais après plusieurs heures dans différentes positions ce fut difficile, 8 positions à connaitre la douceur et la fermeté totalement déstabilisante de Madame.

Malheureusement comme toute bonne chose cela a une fin.

Reconduit à la sortie par madame, un baisse main et elle m’ordonne de descendre par les escaliers.

Sur le chemin du retour chez moi mes jambes étaient comme du coton. J’ai également eu la surprise en prenant ma douche le soir de découvrir un tatouage malabar sur une fesse
Il va me falloir du temps pour que je me remette de cette journée avec Madame.

Être la chose de Madame est tout bonnement génial.

 

Mille mercis Madame.

J’espère avoir été à l’auteur de vos attentes et de ne pas vous avoir déçu.
Votre forçat 66.